AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 denn chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
denn

avatar

Nombre de messages : 396
Age : 36
Localisation : stratholme
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: denn chapitre 1   Mer 24 Mai - 2:16

Une cloche sonne…
Enfin la fin de la journée. Une de plus passé au fond de cette mine a trimer comme un fou. Encore une journée et j’aurai enfin assez d’argent pour épouser ma douce shelly et partir loin de south shore et de cette maudite mine !
Eric exténué rentre comme tous les soir chez lui et retrouve shelly sa compagne. Exténué il s’allonge sur le lit miteux de la chambre et commence à s’assoupir.
A que la vie sera belle, plus qu’on jour et on partira ma douce. Oui nous partirons habiter a stormwind tu verras tu ne manqueras de rien, je te le jure.


Une odeur de viande grillée…
Doucement eric est tiré de ses rêves par une senteur qui bien vite réveille son estomac.
La voix de shelly parvient à ses oreilles « le repas est près tu peux venir »
Avec l’appétit d’un lion des collines eric se précipite a table et découvre un véritable festin.
- Hé bien ! Tu as mis les petits plats dans les grands ! Dis moi il y a une raison a cela ?
-oui demain nous serons enfin libre de partir, nous pourrons réaliser nos rêves les plus fous !
Instant fugace de bonheur d’un couple comme les autres trop vite brisé…


Fenêtre qui claque…
Eric perplexe quitte la table et monte a la chambre « heureusement que nous partons cette maison tombe en ruine ! Je vais la bloquer une fois pour toute. »… Etrange la fenêtre est fermé. Eric n’a pas le temps de s’approcher plus près pour l’ examiner qu’un cri lui déchire les oreilles : shelly ! Paniqué il redescend quatre a quatre les escaliers et découvre avec horreur deux hommes en noir en train de plonger leur lames luisante de poison encore et encore dans le corps maintenant sans vie de sa femme.
A ce moment la quelque chose se brisa en lui. Un rugissement sorti de ses entrailles « TUE LES ! TUE LES TOUS » Il se saisit du couteau sur la table planté dans la patte d’araignée confite encore fumante et se jeta sur l’assaillant le plus proche qui n’eu pas le temps de crier, la gorge sectionnée. Le second lâcha le cadavre de shelly d’étonnement et asséna un violent coup de couteau au visage d’eric qui offrit sa main à la lame ensanglantée, une lueur de ténèbre brillant dans ses yeux. Ne sentant pas la douleur aveuglé par le désir de vengeance, il plongea son couteau dans le cœur du second assassin désarmé.


Douleur dans la nuque…
Sous le coup eric lâche son arme de fortune et tombe lourdement sur le sol. Il se retourne péniblement et voit un homme en noir, le crâne rasé son visage caché sous un foulard. Lutter contre la douleur ! Encore bouger encore se battre ! Eric tâtonne et cherche une nouvelle arme… trop tard un violent coup de pied lui brise une, deux cotes. L’assaillant rit de voir ce vers bouger péniblement, il s’amuse avec lui et lui tourne autours en lui distribuant des shoots ravageurs. Recroquevillé sur lui-même eric attend le bon moment, il a trouvé une fourchette par terre et l’autre ne s’en est pas aperçu. Oui rapproche toi encore un peu…
L’assassin las de jouer s’approcha comme eric l’espérer pour lui asséner le coup final.
Il choisit ce moment pour bondir telle la panthère sur sa proie, le regard résolu ; a peine étonné l’autre esquiva l’attaque désespérée tout en assénant un mauvais coup de poignard au visage d’eric qui lui creva les yeux.


Rouge…
Un douleur lancinante au visage et tout devint rouge. Eric n’eut pas le temps de se reprendre qu’un second coup de poignard lui perfora un poumon. Il n’avait plus la force de bouger. C’est alors qu’il sentit un souffle chaud sur son épaule et une voix lui chuchota à l’oreille :
-tu sais moi et mes hommes aimons tuer les villageois, ils sont tellement pathétique lorsqu’ils implorent pour leur vie. Sache si ça peut te consoler qu’avec toi j’ai pris beaucoup de plaisir, pour te remercier je vais t’accorder une dernière faveur …
Difficilement, la bouche pleine de sang eric parvint a murmurer
-ton nom, quel est ton nom ?
Cette question l’amusa :
-bah tu peux bien l’emporter dans ta tombe mon nom est denn.
Puis un autre coup lui arracha un cri de douleur puis un autre et un autre.
Il finit par tomber baignant dans son sang, agonisant.
Denn…

denn...

denn…

il n'eut de cesse de se répéter ce nom jusqu'a ce qu'il rende son dernier soufle.


Nuit sans lune
Dans la profondeur de la nuit 2 formes sortent de la rivière longeant south shore ; alors que la plus petite prend le temps de défroisser sa robe et de lisser la moustache humide, la seconde elle plus imposante s’ébroue violement avant de partir en éclaireur en direction du cimetière d’un pas menaçant.


«Par ici maître il est la, je le sens » le quadrupède venait de s’arrêter sur une tombe fraîchement rebouchée et fixait son maître pour lui parler thélépatiquement.


-c’est ici l’origine de l’appel
-bon travail traanom ton flair est toujours autant aiguisé. Tu peux commencer à creuser pour libérer notre futur ami.


Suivant les ordres du gnome la bête s’exécuta et commença à creuser.

Baillement
Houauuuuuuuu bon dieu pensa tom quelle journée j’ai le dos cassé a avoir creusé ces 2 tombes. Décidément les raids du syndicat sont de plus en plus rapprochés. Ils n’ont vraiment pas eu de chance ces ptits jeunes. Je me demande quand ces héros vont enfin mettrent un terme a leurs agissements.


Il était en train de tourner sa soupe au dessus du feu lorsqu’un bruit de griffe raclant la pierre l’interpella. Il se saisit de son bouclier et de sa masse et sorti méfiant en direction du cimetière. « grmbl il manquait plus que ça pour finir ma journée. Moi qui pensais que gardien de cimetière était une bonne planque. Encore des gamins qui doivent s’amuser à vandaliser une tombe ! »

Stupeur
Tom ne comprit pas trop ce qu’il vu alors. Il distinguait un gnome aux cheveux et a la moustache rose en robe couleur or et sang a coté de ce qu’il prit au début pour un gros chien, mais…. Quelque chose n’allait pas des tentacules jonchaient son dos et des cornes partaient de sa nuque massive et longeaient sa tête… une gueule barré d’une rangée de dent impressionnante … sans yeux. Soudaine le gnome s’aperçut de la présence du garde, il sortit une petite pierre de sa poche et commença à chuchoter une incantation, la pierre vola en éclats et bientôt le gnome fut entièrement entouré d’une aura violette. Puis soudain une forme se matérialisa devant lui et la lumière disparut.

Tom entendit ensuite une voix fluette « Kalna il est a toi ! »

Succube
Oui cela devait être une succube, il en avait entendu parler, de longs cheveux noirs comme le jais, des yeux d’un bleu profond, et un manteau de ténèbres qui descendait jusqu’au sol, cachant son corps. Seul la présence de cornes sur le front de la créature trahissait ses origines démoniaques. Tom tremblait de tout son corps, il n’avait qu’une envie fuir, partir loin de ces monstres, mais une force invisible l’en empêchait. Il la vit sortir une main de sous son manteau et avec grâce elle lui fit signe d’approcher, bien que sa raison lui disait le contraire, il lâcha son arme et son bouclier et s’approcha de kalna. Celle-ci voyant sa proie a portée commença a sourire, elle avait faim. Quand enfin il lui saisit la main pour l’embrasser, elle déploya ses grandes ailes qui lui recouvrait le corps révélant des formes parfaites et s’abatirent sur l’homme hébété. On n’entendit presque pas de bruit lorsqu’elle plongeât ses crocs avides de sang dans le cou du malheureux. Puis rassasié elle laissa choir le corps maintenant inanimé du garde.


Choc de griffes sur le bois

-maître ça y est nous avons atteint le cercueil.
-parfait. Kalna, Traanom merci de votre aide vous pouvez repartir je finirais avec Thoknagma.

Les 2 créatures s’inclinèrent et commencèrent a se dissoudre dans l’air pendant que le gnome psalmoniait une autre incantation. Une fois ses 2 serviteurs disparus, il sortit des plis de sa robe un autre cristal violet et commença son invocation. Cette fois ci une brume noire parcourait le cimetière et se rassembla devant le trou fraîchement creusé pour bientôt former une silhouette humanoïde imposante. Dans la nuit on ne distinguait que la lueur bleutée de ses yeux et les imposants bracelets dorés que l’élémentaire portait a chaque poignets.

-Bonsoir maitre.
-Bonsoir Thoknagma. Sors notre ami de cette boite ridicule et partons !
-bien maître

L’être éthéré donna alors un violent coup de griffe qui fit voler en éclat le cercueil, il se saisit de l’occupant puis suivant son maître ils quittèrent le cimetière pour regagner la rivière….

Plage au sable noir
Thoknagma avec son fardeau sur l’épaule sort le 1er de l’eau suivit de près par le gnome en train de pester « saleté de murlocks ! Ils sont de plus en plus nombreux dans le coin et ils nous ont mis en retard » puis regardant son sac de pierre d’âme bien plein « bah ils auront quand même servis à quelque chose. Allez Thog au château vite je suis impatient de mettre ma nouvelle expérience un route. » le château en question est en fait une ruine sur une petite Ile non loin de south shore hantée par un ordre de paladin déchu bien pratique pour repousser les téméraires… ou avoir de nouveaux sujets d’expériences. Lorsqu’ils arrivèrent a l’entrée du château un nuage rouge se matérialisa devant eux puis un diablotin de la taille du gnome apparut.
-Vous voila enfin maître, vous en avez mis du temps !
-je sais abamir maintenant écarte toi et laisse nous passer.
Le petit démon s’écarta puis suivit avec curiosité le marcheur éthéré.



ABAMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIR
Le hurlement du gnome fit presque trembler les pierres, ils venaient de pénétrer dans une large pièce avec une table au milieu, des pentacles étaient gravés dans la pierre des murs ainsi que sur le sol… jonché de bocaux ouverts dont le contenu finissait de se déverser… ou de s’enfuir. « ABAMIR ! Combien de fois t’ai-je dit de ne pas jouer dans mon laboratoire ? »
Hic sous le cri enragé de son maître abamir s’empressa de disparaître…
Apres avoir refermé les bocaux et nettoyé la table qui suintait la bave de gélatineux et de mucus d’arachnide le gnome fit un signe a thog :
-Pose le sur la table, ensuite tu pourra retourner dans ta dimension merci
-bien maître.
Il posa délicatement le cadavre sur la table puis le gaz composant son corps commença a se dissoudre dans l’air pour bientôt complètement disparaître.
« bon a nous deux ! » tout excité le gnome brancha son bidulomantic a impultion ectoplasmique sur la tête du mort puis traça a la craie un nouveau pentacle par terre. Puis il prit une pierre d’âme dans chacune de ses mains et commença a incanter.


-….cadavre…
-…cadavre…
Comme répondant a son appel les yeux de son bidulomantic s’ouvrirent et un râle s’échappa de la boite.
-bonjour cadavre mon nom est Reki je suis un démoniste et je peux peut être t’aider. Dis moi ta raison d’exister et je pourrais t’aider.
-P...POUVOIR….V…EANGEANCE !! VEANGEANCE.
-tu veux plus de pouvoir pour te venger ? On va voir ce que l’on peut faire…. Montre moi le tréfonds de ton âme pour que j’y vois ton pouvoir….mmmmm original, tu as une part de ténèbre très présente, bien supérieur a la moyenne, presque assez pour faire un bon démoniste, mais… elle est bridée par une force sacrée. Je n’avais jamais vu ça auparavant. Je sens qu’on va bien rire. Bon… ABAMIR !
Le diablotin apparut dans un coin de la pièce
-oui maître ?
-je vais avoir besoin de ton aide pour réunir les ingrédients nécessaires pour l’incantation et… que tiens tu la ?
-mon déjeuner maitre…
-mais c’est parfait ! Donne moi ce cafard c’est exactement ce qu’il me fallait ! Et va chercher tout ça…. Et emmène thok avec toi tu pourrais avoir besoin de lui.
Il tendit un bout de peau sur lequel il avait griffonné une liste de composantes que le diablotin pris et récupéra le précieux cafard.

Cloche en verre
-allez hop file là dessous que je puisse m’occuper de toi ! Bon alors…
Il prit un vieux grimoire poussiéreux.
-parasite démoniaque… ha voila avec ça je devrais pouvoir savoir tous ses faits et gestes et même pouvoir le contrôler un minimum.
Il prit un fragment d’âme, le posa sous la cloche avec le cafard, puis dessina un cercle d’invocation autours de l’insecte et commença l’invocation. Le fragment se liquéfia et comme vivant le liquide violet commença a remonter le long des pattes puis recouvrir complètement le cafard effrayé. Lorsque l’incantation fut terminée il ne bougeait plus, son corps palpitait d’une lueur sombre et quand il croisa le regard du gnome il s’envola et traversa la cloche de verre en y laissant un trou d’au moins une pièce d’argent puis vola autour de Reki
« Fantastique ! Fantastique !» pensa-t-il en voyant son nouveau serviteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
denn chapitre 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan Bloodstorm :: L'Antre des Orcs :: L'Autel des tempêtes-
Sauter vers: